Skip to main content

Accueil  Projet   Rôle des communes   Territoire   Travaux   Le réseau   Pourquoi des réseaux ?   Lectures et Revue de presse   L'établissement public Débitex   Liens & infos pratiques   Connexion de membre   
Actualités numériques
Réseau professionnel
Réseau résidentiel
L'actualité du numérique
 
 
   À la vitesse des idées: Alcatel-Lucent à 400 gigabits par seconde (400G)
 
À la vitesse des idées: le slogan de l'équipementier  Alcatel-Lucent semble passer petit à petit dans la réalité... Un communiqué de presse annonce la disponibilité d’une puce électro-optique permettant d’atteindre un débit de 400 gigabits par seconde par porteuse optique, quatre fois plus rapide que la génération précédente. Cette technique permet de combiner plusieurs porteuses et d’atteindre plus de 23 térabits par seconde sur une seule fibre optique. Elle se rapproche du record de 109 terabits par seconde obtenu en laboratoire par l’institut national japonais des techniques de l'information et de la communication (NICT) en mars 2011. Cette technologie a été testée sur le réseau de Deutsche Telekom entre Berlin et Hanovre.
"Alors que les fournisseurs de services se retrouvent de plus en plus confrontés à un problème de capacité lié au succès des smartphones et à la croissance du trafic vidéo, Alcatel-Lucent lance la solution
Photonic Service Engine(PSE), une nouvelle puce électro-optique qui double la capacité et quadruple la vitesse des réseaux actuels.
Fruit de l’innovation des Bell Labs, la solution PSE d’Alcatel-Lucent autorise des vitesses de transmission de données de l’ordre de 400 gigabits par seconde (400G) sur les réseaux basés sur la technologie optique cohérente mono-porteuse...."

Lire la suite du communiqué de presse de Alcatel-Lucent...
 
 
  Note d'analyse sur l'accès au très haut débit 
 

Le Centre d’analyse stratégique est une institution d’expertise et d’aide à la décision placée auprès du Premier ministre. Il a pour mission d’éclairer le Gouvernement dans la définition et la mise en œuvre de ses orientations stratégiques en matière économique, sociale, environnementale ou technologique.

Son  département Développement durable.publie une note d'analyse sur l'accès au très haut débit réalisée à partir d’une étude réalisée par l'IDATE.
 
Source: Centre l'analyse stratégique. Présentation de la note d'analyse                                                                 
                                                                  Télécharger la note                                                                  
                                                                   Présentation de l'étude 
                                                                  Télécharger l'étude
 
 
 
 
 Dix propositions pour dynamiser le déploiement de la fibre
 

L'industrie française des fils et câbles électriques et de communication constitue l'un des plus importants secteurs de la construction électrique nationale et, par la présence des grands leaders, elle se situe au premier rang mondial. Acteurs principaux dans le transport et la distribution de l'énergie et dans les organes de transmission des signaux électriques ou optiques, les fils et câbles électriques sont présents partout. La profession des fabricants de fils et câbles électriques et de communication est regroupée, à hauteur de 90% au sein d'une organisation syndicale créée en 1917: le syndicat professionnel des fabricants de fils et câbles électriques et de communication (SYCABEL).

 

Le Sycabel est membre de la Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication (FIEEC) et de la Fédération européenne des fabricants de câbles (EUROPACABLE), de PROMOTELEC. Il contribue également fortement aux activités du comité interprofessionnel « Objectif Fibre ». présente dix propositions pour dynamiser le déploiement des infrastructures du très haut débit. propose dans le numéro 3 de THDmag, son magazine du très haut débit,

 
Source: THDMAG

 

 

 

 

  Au début de 2012 le nombre d'abonnés à la fibre optique reste confidentiel en France

 

L’Arcep publie son observatoire des marchés des communications électroniques du 4ème trimestre 2011 en France.

 

Source: Arcep

Consulter l'observatoire des marchès de détail

Consulter l'observatoire des marchés de gros

 

  Publication d'une étude sur le très haut débit : nouveaux services, nouveaux usages et leur effet sur la chaîne de la valeur.

 

La direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS), la direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (HADOPI) et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), constitués en groupement de commandes, ont mandaté Analysys Mason afin de réaliser une étude sur les futurs usages et services, en particulier audiovisuels, des réseaux à très haut débit fixe et sur l'impact du déploiement de ces réseaux en termes de développement des usages existants.

Cette étude propose une analyse prospective, en s'appuyant sur un état des lieux du marché français, une comparaison avec des pays étrangers représentatifs en matière de très haut débit (Japon, Etats-Unis, Suède, Australie et Royaume-Uni) et une analyse des avantages du très haut débit par rapport au haut débit.

 

Consulter le document en trois parties, Source: Ministère de la culture et de la communication

Consulter le document en entier, Source : ARCEP  

 

 

  Le Sipperec attribue à la société Tutor une délégation de service public

 

Les habitants, les entreprises et les établissements publics des communes d’Europ’Essonne

disposeront de services très haut débit grâce à la mise en oeuvre d’ un réseau public en

fibre optique

Source: Sipperec

 

 

 

   L'Autorité de la concurrence publie

 un avis concernant le cadre d'intervention des collectivités territoriales en matière de déploiement des réseaux à très haut débit.

Source: Autorité de la concurrence 

 

 Lire l'avis entier

 

 

 

 

   Les financements européens pour le très haut débit : beaucoup d’inconnues, peu de subventions

 

Tout savoir sur le FEDER, le FEADER et les différentes initiatives de la commission européenne pour les financements de l'accès aux techniques de l'information... Un dossier pour toutes les collectivités territoriales !

 

                                                                         

                                                                      Carte de la Simulation des éligibilités

Accès au dossier

Source: AVICCA

 

 Le .fr a passé ses 25 ans!!

 

L'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération célèbre les 25 ans de l'extension internet .fr.

 

Né le 2 septembre 1986, le .fr a soufflé le 2 septembre 2011 ses 25 bougies. A cette occasion, l'AFNIC publie un

magazine spécial.

Au travers de ce document, vous retrouverez :

  •   Les  moments clefs de l’histoire du .fr depuis sa création ;
  •   Les coulisses du .fr, via les testimoniaux des femmes et hommes  « de l’ombre » ;
  •   Les témoignages de porteurs de projet, d’entreprise et d’institutions qui ont choisi le .fr et de tous  celles et ceux qui ont activement participé à la saga du .fr.

Pour consulter ou télécharger le magazine

Source: www.afnic.fr

 

 

 

  : 15,3 millions d'euros donnés par 1 million de personnes

 

Certainement un des fleurons de l'internet, sinon le premier, l'encyclopédie gratuite Wikipédia préfigure les rapports sociaux de demain et, à ce titre, mérite le soutien de tous. Le site du journal Le Monde lui consacre un article donnant à réfléchir:

" Quelque 450 millions de personnes consultent chaque mois Wikipédia. L'encyclopédie est traduite dans 280 langues (dont les douze régionales en France) et propose 1,1 million d'articles en français, consultés par 18,8 millions de lecteurs. Le cinquième site le plus visité du monde est une entreprise à part. Les quatre premiers (Google, Yahoo!, YouTube et Facebook) ont levé des investissements colossaux, se financent par la publicité, emploient des milliers de salariés, mènent de coûteuses campagnes de marketing. Wikipédia, lui, tourne avec 7,6 millions de dollars (6 millions d'euros), 95 salariés, des dizaines de milliers de rédacteurs bénévoles. Et sans publicité. ..."

 

Lire l'article entier...

Source: lemonde.fr

L'encyclopédie Wikipédia

 

 

 

L’observatoire des marchés des communications électroniques du 3ème trimestre 2011

 

La Conférence mondiale des radiocommunications

de l'UIT se réunira à Genève du 23 janvier au 17 février 2012

 

De l'argentique au numérique: les difficultés d'un géant de la photographie

 

Enquête sur les usages des outils numériques par les professeurs du second degré: de 3 à 5 tableaux interactifs pour… 1 000 élèves

 

 

 

23 novembre 2012

 

ValorConseil